International Initiative for Peace
...
International Initiative for Peace
Site Navigation

Déclaration finale de la conférence pour la paix de Rome

28 octobre 2023


...
Les délégués de 40 organisations et personnes de 25 pays se sont réunis à Rome les 27 et 28 octobre 2023 pour discuter des causes de la guerre actuelle en Ukraine, de l’impact de la guerre sur la paix internationale, des dangers auxquels les peuples sont confrontés et des tâches du mouvement pour une paix juste et permanente.

Nos conclusions:

  • Les politiques agressives des États-Unis et de leurs plus proches alliés (l’Occident) sont les causes profondes de la guerre en Ukraine et, comme nous le voyons en Palestine, poussent l’humanité au bord d’une troisième guerre mondiale.
  • Pour maintenir un ordre mondial unipolaire, l’Occident a besoin d’une domination impérialiste. Il vise à transformer la grande majorité des pays du monde en États vassaux, conduisant à un système international néo-colonial.
  • L’élite impérialiste utilise le masque idéologique pseudo-progressiste de la “mondialisation démocratique”, de la défense des droits de l’homme, des droits civils et du dépassement des États nationaux comme prétexte à sa domination. Elle utilise des institutions telles que l’Union européenne, la Banque mondiale, le FMI et le Forum économique mondial (Davos) pour imposer sa domination économique et l’OTAN pour imposer sa domination militaire.

Dans ce cadre, l’Occident:

  • Attaque la Russie avec l’objectif clair de la détruire en tant qu’État souverain et de la diviser en un ensemble d’États vassaux faibles.
  • Encercle la Chine avec des bases militaires, des navires de guerre et de nouvelles alliances militaires; intensi e les livraisons d’armes à Taïwan et poursuit les provocations en mer de Chine méridionale a n de contraindre la Chine à une réponse militaire pouvant servir de prétexte à une guerre.
  • Poursuit les provocations guerrières autour de la péninsule coréenne.
  • Soutient Israël – principal instrument de la politique néo-coloniale occidentale au Moyen-Orient – qui vise à anéantir le peuple palestinien et à forcer l’Iran à entrer en guerre.
  • Maintient l’occupation de l’Irak, maintient les con its au Yémen, en Syrie, Libye, au Liban et, surtout, poursuit l’occupation de la Palestine.
  • Pille sans relâche l’Afrique et l’Amérique latine tout en imposant des gouvernements fantoches et incite ses États vassaux à envahir des pays indépendants, par exemple au Sahel.
  • Emploie des milices armées dans des opérations de changement de régime et organise l’assassinat d’intellectuels russes et iraniens, d’hommes politiques, de scienti ques et de journalistes; commet des actions terroristes telles que l’explosion du pipeline Nord Stream 2.
  • Par le biais de mesures coercitives unilatérales illégales (MCU), il tente d’étrangler les économies des pays qui résistent à l’impérialisme sans se soucier des conséquences catastrophiques pour les populations de ces pays et pour la classe ouvrière et tous les pauvres de l’Occident lui même.
  • Empoisonne et tue. Les États-Unis ont déjà utilisé des armes nucléaires, non seulement sur Hiroshima et Nagasaki, mais aussi en utilisant des armes à uranium appauvri (DUW) contre l’Irak, la Serbie et maintenant contre la Russie. Les armes à l’uranium appauvri contaminent la terre de manière permanente et ont tué un nombre encore incalculable de personnes.
  • Pour ces raisons, les élites occidentales représentent une menace permanente pour la paix, le développement du monde et menacent l’existence même de l’humanité.

Notre position concernant la guerre actuelle en Ukraine:

Ce n’est pas le 24 février 2022 que la guerre en Ukraine a commencé, ni même lorsque les États-
Unis ont incité au coup d’État de 2014, mais plus loin dans le temps, avec l’expansion sanglante de l’OTAN vers l’Europe de l’Est. Les sales guerres en Yougoslavie et la désintégration de cet État balkanique autrefois le plus puissant, l’instigation de guerres dans le Caucase étaient toutes des phases du même projet. La guerre contre la Russie avait déjà commencé juste après la dissolutionillégale de l’URSS, imposée contre la volonté de ses citoyens. La formation de nouvelles frontières en Europe de l’Est et en Asie centrale a été imposée en dehors du cadre du droit international.

L’OTAN a été l’instrument des États-Unis pour imposer leur contrôle sur toute l’Europe. Son expansion à l’Est est illégale et représente une menace permanente pour tous les pays souverains et indépendants.

Le gouvernement russe a tenté d’éviter la phase actuelle de la guerre, mais l’Occident, par l’intermédiaire de ses mandataires en Ukraine, a continué à s’en prendre aux populations russes et a refusé tout accord de paix fondé sur une sécurité égale, comme le proposait la Russie. Les actions de l’Occident ont rendu la guerre inévitable.

La façon dont l’Occident mène la guerre montre qu’il vise à une escalade sans n et à épuiser au maximum les Ukrainiens et les Russes. L’utilisation d’armes illégales telles que les bombes à fragmentation et les munitions à l’uranium appauvri montre que l’action inhumaine des élites occidentales est sans limite. Leurs efforts pour impliquer tous les pays d’Europe de l’Est – ainsi que d’autres pays – dans le con it montrent que les élites occidentales tentent d’utiliser la population européenne comme chair à canon, tout comme elles utilisent aujourd’hui les Ukrainiens.

La seule base pour résoudre les con its internationaux doit rester le droit international, qui repose sur la Charte des Nations unies. La volonté des États-Unis et de leurs alliés – que l’on appelle “l’ordre fondé sur des règles” — ne doit plus être une règle obligatoire pour le monde.

Ce dont les peuples du monde ont besoin:

  • Une défaite de l’OTAN en Ukraine. Sans cette condition préalable, il n’y a aucune possibilité de paix durable. Une victoire de l’Occident sur la Russie serait un nouveau désastre pour l’humanité Elle deviendrait le point de départ de nouvelles guerres dans les Balkans, au Moyen Orient et en Asie de l’Est, notamment en mer de Chine méridionale et dans la péninsule coréenne, c’est-à-dire d’une troisième guerre mondiale prolongée.
  • Un nouveau cadre de coopération en Europe de l’Est et dans les Balkans, libéré du contrôle des États-Unis et de l’Union européenne, fondé sur des relations d’égalité et remodelant les conséquences catastrophiques de la victoire de l’Occident dans la guerre froide.
  • Un monde de pays souverains où les peuples peuvent déterminer leur avenir, libéré de la dictature économique mondiale imposée par l’Occident, libéré des mesures coercitives unilatérales. Le monde a besoin de réseaux commerciaux, nanciers, de communication et de transport libérés du contrôle de l’Occident. Dans cette optique, la formation de nouvelles organisations de coopération entre les États, libres de tout contrôle occidental, et le renforcement du rôle du Sud dans les organisations internationales existantes sont des développements positifs.
  • Une nouvelle architecture des Nations unies re étant les droits du Sud et le principe d’égale souveraineté pour tous les États.

Nos missions:

  • Nous avons beaucoup à faire en matière d’information et d’éducation. Il existe dans les pays de l’OTAN et de l’UE ainsi que dans d’autres pays dominés par les États-Unis une censure quasi totale. Nous devons informer ces populations que la guerre de l’Occident en Ukraine est une guerre injuste.
  • Nous devons arrêter l’envoi d’armes, de munitions, d’équipements et de personnel sur le champ de bataille mais,
  • Notre tâche principale doit être de libérer nos pays de l’appartenance à l’OTAN, du contrôle des États-Unis et des bases militaires américaines. Ce sera l’apogée de notre solidarité avec les peuples résistants du monde entier.

Nous avons décidé:

  1. De former un réseau permanent pour coordonner les tâches susmentionnées sous le nom de “Stop World War 3 – Initiative internationale pour la paix”
  2. D’organiser des actions internationales et des délégations de solidarité en Russie, dans le Donbass et en Palestine.
  3. D’organiser la deuxième conférence internationale pour la paix d’ici la n de l’année 2024